L'ART DE LA DEGUSTATION

Vous trouverez facilement sur la toile des conseils pour déguster votre vin dans les conditions les plus agréables pour lui… et pour vous.

Rappelons ici quelques règles simples pour que cette rencontre se déroule au mieux.

REGLE
1

Respecter les conseils de dégustation du vin. Fournies par votre caviste ou votre vigneron, ces indications de température, d’éventuel carafage, sont destinées à aider le vin à se présenter sous ses meilleurs abords. Le choix du verre est également fondamental pour aider le vin à s’exprimer.

Attention à deux abus : les blancs éteints par une température trop fraîche, et les rouges désunis par une température trop élevée.
Les rouges du Bugey, pour la plupart, ne craignent pas d’être bus aux alentours de 15-16°C.

REGLE
2

Vous mettre également dans de bonnes dispositions pour profiter au mieux de votre flacon.
Evitez, dans la majeure partie des cas, de manger sucré avant de goûter le vin. Si possible même, commencer la dégustation en ne vous consacrant qu’au vin, et attendre un peu avant de goûter les mets. Combien de fois est-on passé à côté d’un vin parce que le contenu de l’assiette qu’on lui demandait d’accompagner ne lui convenait pas ? Un vin ne nuira jamais à un plat, mais un plat peut en quelques secondes annihiler un vin.

REGLE
3

Ne pas garder une bouteille ouverte trop longtemps, même bien bouchée.
Au bout de deux jours, certains vins sont déjà éventés et méconnaissables.

REGLE
4

Suivre les trois phases de la dégustation et patienter un brin avant de mettre le vin en bouche :

- L’examen visuel pour observer les nuances de la robe du vin, remarquer les variantes selon les cépages, les millésimes, l’âge du vin… essayer de deviner s’il est jeune ou plus âgé, s’il est originaire du nord de Lyon ou plus sudiste.

- L’examen olfactif en étant bien attentif aux différences entre le 1er nez (le vin juste servi dans le verre) et le 2nd (après aération). La magie commence à opérer à ce moment -là, quand le vin s’éveille et vous livre tout à coup une palette aromatique inattendue.

Dans le Bugey, prenons l’exemple de notre altesse, qui est la reine de ces pirouettes olfactives.

- L’examen gustatif enfin, en se concentrant sur ce qui se passe dans votre bouche car sous l’effet de la chaleur, de la salive, le vin va évoluer. C’est le moment de percevoir de nouveaux arômes grâce à la rétro-olfaction, mais aussi de prendre en compte la texture du vin : plus ou moins gras, souple ou au contraire droit, soyeux ou astringent…

Bien sûr, rien de tout cela n’est obligatoire. Mais mieux comprendre le vin, c’est aussi mieux se connaître soi-même afin de ne pas se tromper en choisissant sa bouteille.
C’est aussi mieux l’associer à table et tout simplement mieux le partager.
Enfin, si vous avez envie de déguster plusieurs crus, n’hésitez pas à recracher !
Excellente dégustation à toutes et tous, et bonne découverte des vins AOC Bugey.

La dégustation présentée par :
Caroline Daeschler - Mots et Vins
Sommelière-rédactrice et vice-versa mais pas que
Dégustations toniques, communication tannique
http://motsetvins.e-monsite.com/
caroline@motsetvins.fr
06 30 25 05 99

Averstissement âge légal

Avertissement
En choisissant d’accéder au site www.vinsdubugey.net vous certifiez être majeur et voir pris connaissance de la réglementation en vigueur dans votre pays, relative aux sites internet d’information sur les boissons alcoolisées.

Warning
In choosing to access the www.vinsdubugey.net site, you are confirming that you are over 18 and understand your country’s regulations in force, relating to Internet information sites on alcoholic drinks.